Merci

pour votre soutien.

Votre engagement est un puissant rappel aux dirigeants mondiaux que les civils dans les conflits armés ont besoin de respect et de protection.

Pour la Journée mondiale de l’aide humanitaire, nous agissons en solidarité avec les millions de personnes prises au piège dans les conflits armés. Les civils ne sont pas une cible (#NotATarget).

En signant cette pétition, vous faites entendre votre voix aux leaders du monde entier. Il n'y a pas de temps à perdre, et voici pourquoi.

Au moment où vous lisez ces mots, des personnes font face aux affres de la guerre et souffrent. Les civils dans les zones urbaines luttent quotidiennement pour trouver de la nourriture, de l’eau et un abri sûr, alors que les bombardements aériens et les tirs d’obus forcent de plus en plus d’entre eux à fuir leurs maisons, les exposant à une plus grande vulnérabilité, des discriminations et des abus. Les enfants sont recrutés et utilisés dans les combats, et leurs écoles deviennent des positions militaires. Les femmes vivent dans la peur, sont victimes de violences sexuelles perpétrées par des combattants, et sont ensuite stigmatisées par leurs villages. Les travailleurs humanitaires qui apportent de l'aide, et les travailleurs médicaux qui traitent les blessés et les malades, sont directement ciblés, traités comme des menaces, et empêchés, illégalement, de soulager et traiter les personnes qui en ont désespérément besoin.

Beaucoup de demandes ci-dessous sont déjà établies depuis longtemps et explicitement mentionnées dans le droit international humanitaire, mais trop souvent ces règles sont violées par les belligérants. Avec votre aide, nous pouvons exprimer notre profonde frustration et notre inquiétude. Nous demandons à tous les dirigeants d'agir et de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger les civils. Ensemble, nous demandons à nos dirigeants de:

1. Protéger les civils dans les villes et les villages, ainsi que leurs maisons et les services essentiels sur lesquels ils s'appuient.

2. S'engager à protéger les enfants en mettant fin à leur recrutement et à leur utilisation dans les combats, et à préserver l'accès des enfants à l'éducation en signant la Déclaration sur la sécurité dans les écoles.

3. Prévenir toutes formes de violence sexuelle dans les conflits, obliger leurs auteurs à répondre de leurs crimes, et offrir aux victimes et survivants les possibilités et le soutien qui permettront leur rétablissement et leur réinsertion dans la société.

4. Respecter le droit des personnes qui ont été forcées de fuir leurs maisons pour demander l'asile dans un autre pays, et appuyer les efforts du Secrétaire général de l’ONU pour réduire de moitié les déplacements internes d'ici 2030.

5. Veiller à ce que les travailleurs humanitaires aient un accès sûr et sans entrave pour fournir une assistance vitale aux personnes qui en ont besoin.

6. Permettre au personnel de la santé de traiter et de soigner les blessés et les malades, quels qu'ils soient, et de mettre fin aux attaques contre les agents de santé, les ambulances et les hôpitaux.

En nous dressant aux côtés du Secrétaire général de l'ONU et des humanitaires engagés partout dans le monde, nous demandons aux leaders mondiaux d'exercer toute l'influence diplomatique, politique et économique qu'ils peuvent pour garantir, à toutes parties aux conflits, le respect et la protection des civils. Pour l'avenir d'un monde dans lequel nous voulons tous vivre, nous vous demandons de bien vouloir ajouter votre signature pour soutenir cette cause.

Les civils ne sont pas une cible

#notatarget

 

Chaque jour, des millions de personnes sont prises au piège dans des guerres qu’ils n’ont pas choisies. Pendant ce temps, le monde ne fait pas assez pour arrêter leurs souffrances. Ensemble, nous demandons aux leaders mondiaux de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger les millions de civils victimes de ces conflits armés.

Regarder la vidéo

lend your

voice

This World Humanitarian Day, raise awareness for civilians trapped in conflict by using our Facebook Live filter. Each video helps deliver a powerful story on behalf of someone trapped in conflict. The more voices that join, the more impactful our message.

Simply click the link below to go live and lend your voice.

   

who we are
advocating for

These are the groups of civilians who need urgent humanitarian assistance and protection, as highlighted in the United Nations Secretary-General Report on the Protection of Civilians in Armed Conflict. Learn more about their plight, as well as the specific action we’re demanding of leaders.

   

This World Humanitarian Day we bring attention to the millions of civilians affected by armed conflict every day. People in cities and towns struggle to find food, water, and safe shelter, while fighting drives millions from their homes. Children are recruited and used to fight, and their schools are destroyed. Women are sexually abused by fighters, then shamed by their villages. As humanitarian workers deliver aid, and medical workers treat the wounded and sick, they are directly targeted, treated as threats, and prevented from bringing relief and care to those in desperate need.

The humanitarian concerns described here can’t possibly capture the lives of all those affected by conflict around the world. From people with disabilities, to the elderly, migrants, and journalists, all civilians caught in conflict need to be protected. Please sign the petition demanding world leaders do everything in their power to protect all civilians in conflict.

   

What Is

World Humanitarian Day?

World Humanitarian Day is held every year on 19 August to pay tribute to aid workers who have risked and lost their lives in humanitarian service. The Day was designated by the General Assembly in 2008 to coincide with the date of the 2003 bombing of the United Nations headquarters in Baghdad, Iraq. Each year, World Humanitarian Day focuses on a theme, bringing together stakeholders from across the humanitarian system to advocate for survival, well-being, and dignity of people affected by crises, and for the safety and security of aid workers.

Safety and Security of Humanitarian Workers

Around the world, humanitarian aid workers operate in dangerous and difficult environments.

Over the past 20 years, 4,132 aid workers have been attacked. In 2016, 91 aid workers were killed, 88 were injured and 73 were kidnapped in the line of duty.1 The majority of these attacks took place in five countries: South Sudan, Afghanistan, Syria, the Democratic Republic of the Congo, and Somalia.

Attacks against aid workers are deplorable and represent clear violations of international humanitarian law. In addition to endangering aid workers, these attacks threaten humanitarian operations and the lives of millions of people who rely on humanitarian assistance for their survival.

1. Humanitarian Outcomes. Aid Worker Security Database. Available from:
https://aidworkersecurity.org/incidents

Canal Hotel Bombing in Baghdad, Iraq, 19 August 2003

On 19 August 2003, a bomb attack on the Canal Hotel in Baghdad killed 22 humanitarian aid workers, including the UN Special Representative of the Secretary-General for Iraq, Sergio Vieira de Mello. Five years later, the General Assembly adopted a resolution designating 19 August as World Humanitarian Day.

The Canal Hotel bombing was a massive loss for the United Nations and the humanitarian community, and marked a turning point for humanitarian operations in Iraq and worldwide.

   

campaign

toolkit

Wondering how you can do more to promote the Protection of Civilians? Download our general toolkit with United Nations and World Humanitarian Day assets made available to you.

Télecharger les outils numériques